12 nouvelles disponibles en ligne sur arlettecousture.com !

« ... nous nous posons la question : pourquoi les enfants courent-ils toujours après les pigeons ? Bonne idée de roman nous disons-nous. » Arlette Cousture, auteur de Les Filles de Caleb / Émilie, la passion d'une vie

 

Avec Pourquoi les enfants courent-ils toujours après les pigeons? Arlette Cousture renoue avec ses lecteurs dans un tout nouveau concept de littérature Web. En vous abonnant au recueil de nouvelles, au prix de 25 $ plus taxes pour la série de 12 nouvelles, vous retrouvez l'auteur tous les quinze jours.

Chaque semaine, vous recevrez dans votre boîte de courriel des communications de Arlette qui vous accompagnera pendant votre lecture des 12 nouvelles. Chaque nouvelle comprend environ 12 à 18 pages, selon la résolution de votre écran.

De plus, Arlette alimentera son site Web, sa page Facebook, sa page Google+, son fil Twitter, de contenu exclusif, que ce soit sous la forme de billets de blogue ou de commentaires inédits. C’est donc à travers ce tout nouveau concept de littérature Web que vous redécouvrirez Arlette Cousture!

Pour acheter le recueil de 12 nouvelles de Arlette Cousture et en faire la lecture sur le Web:

  • Abonnez-vous à Pourquoi les enfants courent-ils toujours après les pigeons ? sur le site Web.
  • Ensuite, connectez-vous au site Web avec votre adresse courriel et votre mot de passe. Le site Web se transformera en bibliothèque virtuelle.
  • Finalement, cliquez sur la couverture de la nouvelle que vous souhaitez lire. C’est aussi simple que ça!

Pour en savoir plus sur la version ePub du recueil de 12 nouvelles de Arlette Cousture et en faire la lecture sur liseuses, cliquez sur ce lien.

Vous avez d'autres questions? Visitez notre foire aux questions.

Un moment d’inspiration
Paris Gare de Lyon, décembre 2012

Nous vous proposons un aperçu
de la première nouvelle

Pourquoi les enfants courent-ils toujours après les pigeons ?

Saarbrücken Allemagne, 1945

Dagmar, toujours jolie sous sa blondeur germanique, n’avait eu qu’un souhait : voir Karsten, son aîné, cesser de grandir. Il lui avait fallu éviter le regard des recruteurs pour les Jeunesses hitlériennes et elle avait tout fait pour que son fils garde un air juvénile malgré ses onze ans. Dagmar avait vingt-deux ans quand son Sigmund s’était enrôlé dans ces Jeunesses, «l’erreur de ma vie» avait-il toujours affirmé plaidant qu’il avait longuement pensé que ce mouvement était apparenté au scoutisme — les uniformes se ressemblaient tant — avant de réaliser qu’il ferait partie de la relève de cette armée muselée par le traité de Versailles, signé en 1919, suite à son écrasement.

« La vérité, Dagmar, est que, même si j’étais dans la vingtaine, je ne mesurais pas l’importance qui était donnée au développement de la force physique et de l’entraînement militaire. J’avais un fusil de chasse alors le maniement des armes ne voulait rien dire. »

Pourquoi les enfants courent-ils toujours après les pigeons ?

Faites la lecture des 12 nouvelles
sur votre ordinateur Lire la suite

Pourquoi les enfants courent-ils toujours après les pigeons ?

Saarbrücken Allemagne, 1945

Dagmar, toujours jolie sous sa blondeur germanique, n’avait eu qu’un souhait : voir Karsten, son aîné, cesser de grandir. Il lui avait fallu éviter le regard des recruteurs pour les Jeunesses hitlériennes et elle avait tout fait pour que son fils garde un air juvénile malgré ses onze ans. Dagmar avait vingt-deux ans quand son Sigmund s’était enrôlé dans ces Jeunesses, «l’erreur de ma vie» avait-il toujours affirmé plaidant qu’il avait longuement pensé que ce mouvement était apparenté au scoutisme — les uniformes se ressemblaient tant — avant de réaliser qu’il ferait partie de la relève de cette armée muselée par le traité de Versailles, signé en 1919, suite à son écrasement.

« La vérité, Dagmar, est que, même si j’étais dans la vingtaine, je ne mesurais pas l’importance qui était donnée au développement de la force physique et de l’entraînement militaire. J’avais un fusil de chasse alors le maniement des armes ne voulait rien dire. »
Faites aussi la lecture sur votre
tablette numerique Lire la suite
Lire l’aperçu
ou encore sur votre
téléphone intelligent
à ne pas manquer Une série de nouvelles par Arlette Cousture. Découvrez ce nouveau concept de littérature web.
nouvelles électroniques12 nouvelles publiées exclusivement sur le Web vous seront offertes électroniquement à 15 jours d’intervalle.
expérience intéractive Un accès au portail Web et aux communications de l’auteur, billets de blogues, médias sociaux et infolettres.
Abonnez-vous
aux nouvelles

Abonnement facile et rapide. Commencez votre lecture dès maintenant !